Fiche outil – Pearltrees

Fiche outil – Pearltrees

Moteur de recherche et Marque-page Pearltrees

images

MES PEARLTREES lynnerodier

DELICIOUS Lynne Rodier

 

  • Description

Le moteur de recherche

Pearltrees est un moteur de recherche communautaire[1] qui intègre un marque-page de sites Web visités. L’utilisateur a l’avantage de cartographier sémantiquement les sites Web favoris pendant qu’il fait ses recherches et qu’il navigue. L’utilisateur a alors un moteur de recherche relativement simple pour trouver des sites Web selon les intérêts des participants. Au cours de la visite, l’utilisateur organise, archive et classe les sites retenus ou « perles rares » selon Pearltrees. L’utilisateur « perle » les signets et les installe à sa carte sémantique personnelle. Il l’accroche à une branche de son « arbre » personnel. Ainsi, il est facile de comprendre que Pearltrees tire son nom de ces fonctions. En un regard, l’utilisateur a alors une vue d’ensemble sur ses signets et en un autre clique, il peut trouver des « arbres » ou des signets selon ses requêtes de recherches.

Comparaison de Pearltrees à Google

Pearltrees propose alors un environnement de recherche relativement simple qui se veut plus humain que son grand compétiteur Google qui lui, organise la recherche à base d’algorithmes et de liens commandités. À l’opposé, Pearltrees génère des résultats à partir des intérêts des utilisateurs tout en leur permettant d’organiser les signets retenus pendant la navigation. La veille des sites Web se trouve ainsi facilités. L’utilisateur devient par le fait même un contributeur au partage de sites Web d’intérêt. Il rend publics et accessibles à tous les utilisateurs les signets qu’il organise. Alors, tout est public sur Pearltrees. Il est aussi intéressant de s’interconnecter avec des « voisins » qui partagent des centres d’intérêt commun. Il est aussi possible de former une équipe avec d’autres utilisateurs. Les coéquipiers collaborent à ajouter des signets à des arbres collectivement. Pearltrees existe depuis deux ans alors le nombre d’utilisateurs est encore limité. Il est aussi à noter que certaines recherches sont limitées à l’intérêt des utilisateurs.

Pearltrees, le marque-page social

Pearltrees est aussi un marque-page social relativement simple d’utilisation. Il s’agit simplement de se familiariser avec les outils de navigation. La barre d’outils Pearltrees s’intègre facilement au navigateur Modzilla. Il est alors facile de « perler » les sites d’intérêt à partir de ce navigateur. Les perles peuvent être renommées à la guise de l’utilisateur. Ces perles sont ensuite apposées aux branches sémantiques. Les branches ont la même fonction qu’un dossier. L’utilisateur peut aussi les nommer et les organiser à la convenance de son mode de navigation Web. L’utilisateur demeure le premier maître d’œuvre de la taxonomie de ses dossiers. L’utilisateur en définit la logique, l’organisation et le mode de classification. Les Pearltrees peuvent être synchronisés à Twitter. Il est alors possible de microblogger vos nouvelles trouvailles ou bien avertir les utilisateurs des nouveautés sur votre blogue ou votre site web. Pearltrees permet alors d’organiser l’actualité qui défile sur Twitter, de la classer et d’y revenir plus tard.

Pearltrees et Delicious

Il est aussi sage pour l’utilisateur du marque-page social Delicious d’entreposer ailleurs sur le Web ses signets favoris. Delicious offre l’avantage d’une folksonomie simplifiée http://fr.wikipedia.org/wiki/Folksonomie beaucoup plus détaillée. Il offre de plus à l’utilisateur l’option de partager publiquement ses signets ou de les garder privés. À la suite de mon expérience, il est recommandé de ne pas utiliser le classeur automatique proposé par Pearltrees si l’utilisateur détient un grand nombre de signets. Le mode de classification n’est pas le même sur les deux marque-pages. Il devient alors difficile de repérer les signets classés dans Delicious sur les branches sémantiques de Pearltrees.

Utilisation en pédagogie

Pearltrees détient plusieurs avantages d’utilisation en pédagogie. Entre autres, la carte sémantique s’intègre de plus en plus à la pratique en éducation. Tantôt appelé carte mentale, schéma conceptuel ou « mind mapping », la carte sémantique est souvent associée à l’apprentissage par concepts. Pearltrees pousse un peu plus loin cette pratique. Les groupes d’élèves peuvent être appelés à créer en collaboration leur arbre et d’y accrocher les perles rares en lien avec les concepts vus en classe. L’élève développe ainsi sa compréhension de certains concepts en cherchant des sites Web s’y reliant. Les perles rares repérées s’intègrent ensuite à une branche qu’il a nommée. L’élève peut faire équipe avec d’autres élèves de sa classe ou d’ailleurs pour augmenter le nombre de perles dans son arbre. La fonction « faire équipe » est très simple d’utilisation. L’élève peut ensuite organiser son concept en catégorie pour regrouper ses trouvailles et pour faciliter l’organisation et le repérage des perles choisies. Les élèves peuvent être encouragés à travailler en équipe de leur propre ordinateur, peu importe l’endroit de leur poste de travail.

Le caractère de lisibilité de Pearltrees est avantageux à tout enseignant ayant un écran blanc interactif. Il est alors intéressant de faire déferler les branches sémantiques et de visiter les signets retenus pour appuyer les présentations ou les notes de cours. La fenêtre d’exploration permet de visualiser les signets et de voir le contenu des pages marquées sans sortir de son Pearltree. Il est alors possible de visiter plusieurs sites avec les élèves sans être dans l’obligation de charger les pages à explorer en classe.

  • Utilisation en histoire

Pearltrees offre la possibilité de se regrouper par intérêt et de collaborer à la construction de branche perlée en communauté virtuelle. La recherche sur le web se trouve ainsi dynamiser par des équipes de collaborateurs. Chaque collaborateur peut ainsi ajouter des perles aux branches développées en équipe. L’utilisateur a aussi la possibilité de visiter ses « voisins » en cliquant sur une branche qu’il cherche à enrichir. Ainsi, l’utilisateur a le choix de naviguer dans les Pearltrees de ce voisinage et d’aller perler différents signets selon ses intérêts. Le travail de recherche sur le Web se trouve alors grandement avantagé. En histoire québécoise et canadienne, le choix est encore limité. L’histoire contemporaine et occidentale bénéficie d’un très grand nombre d’abonnés. Pearltrees est populaire dans sa terre natale française. Les milieux éducatifs s’y sont attelés et le département d’histoire est actif. Le centre d’intérêt en histoire est vivant et dynamique. Les Clionautes détiennent leur Pearltrees. Cette richesse du partage permet de retracer des sites destinés aux élèves et à la pédagogie de l’histoire plus facilement.

Vidéo : Configurer et utiliser Pearltrees

 

WikipédiaPearltrees

[1] Nous les Geeks, « Pearltrees, un concurrent à Google », http://www.pearltrees.com/#/N-u=1_212578&N-p=18185416&N-s=1_2510137&N-f=1_2510137&N-fa=2253868&N-play=1 (Consulté le 5 avril 2011)

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s