Présentation d’outils cartographiques

Google Maps

Google Maps est un site gratuit de cartographie. Il sert à élaborer des itinéraires (voiture, piéton, transport en commun), à localiser des lieux (commerces, institutions, espaces publics ou autres endroits) sur la terre à partir d’images satellites. Il est aussi utile pour calculer et évaluer des distances et des temps approximatifs pour relier deux ou plusieurs endroits en voiture, en transport en commun ou encore à la marche.

De plus, Google Maps offre beaucoup d’informations factuelles comme des photos, des images, des courts textes explicatifs et même des articles élaborés grâce aux liens hypertextes. Sa plateforme est facile à utiliser, elle permet de diminuer ou grossir l’image et de se concentrer sur des zones désirées, elle permet aussi d’observer les reliefs du territoire, mais ne permet pas les images en 3D comme le logiciel apparenté Google Earth. Google Maps propose donc des fonctionnalités qui permettent d’observer, de comprendre l’espace habité et d’interpréter les éléments qui façonnent le territoire. En classe de géographie, il peut devenir un allié important.

Google Maps est également un outil interactif. En effet, l’utilisateur peut organiser, sélectionner, créer des contenus et les partager avec l’ensemble des utilisateurs. Grâce à un compte personnel, l’utilisateur peut ainsi créer et personnaliser ses propres cartes à partir des données disponibles (photos, vidéos, textes explicatifs) sur Google Maps, mais aussi de partout sur la toile. Il peut aussi au besoin revenir pour en modifier la teneur, mettre à jour des informations ou encore ajouter des nouveaux repères… bref, Google Maps s’avère un outil cartographique fort intéressant et dynamique.

Google Earth

Google Earth est un logiciel gratuit en ligne qui permet d’obtenir une vue tridimensionnelle de l’espace. La Terre apparaît alors en trois dimensions et elle prend le point de vue des satellites. Le logiciel permet de localiser une municipalité, un pays ou une région simplement en tapant son nom dans la petite boîte à cet effet. L’image de la Terre vue de l’espace pivote alors jusqu’à l’endroit demandé. Des précisions s’imposent parfois pour certaines localités. Deux manettes virtuelles facilitent la navigation. La manette supérieure fait pivoter la carte et offre différents regards panoramiques sur le paysage environnant. La manette inférieure permet le rapprochement du lieu à observer. Il est possible de régler la hauteur de vue et l’altitude à laquelle se fait l’observation. Le rapprochement projette une image précisant davantage le relief et certains aspects du paysage. L’utilisateur peut alors avoir un regard de la Terre du point de vue d’un satellite sur un lieu de son choix ou d’intérêt. Il a la possibilité de s’en rapprocher au point d’en arriver à la hauteur du sol.

La projection de l’espace de Google Earth maintient toujours certaines lacunes quant à la qualité des images satellites et les cartes demeurent des images virtuelles comme nous le rappelle le créateur de Earthview[1] . Il demeure que « la résolution de l’image fournie par le programme Google Earth dépend avant tout de l’endroit géographique[2]». Les images 3D sont créées et fournies par les utilisateurs. Ainsi, les nombres d’images dans le logiciel sont dépendants des utilisateurs de chacune des régions du monde. Google Earth est alors un outil de cartographie collaboratif où le partage universel est sollicité afin d’enrichir les connaissances du territoire à observer.

L’attrait de Google Earth demeure un outil de visualisation de la Terre très intéressant. Google Earth est pourvu de données topographiques qui permettent d’entrer des coordonnées géographiques précises et de documenter un lieu de son choix. Ainsi avec les coordonnées de son GPS, l’utilisateur peut afficher des repères précis ou un point de vue d’observation particulier. L’intégration de Google Maps et de l’application Street View au logiciel contribue à faciliter le repérage et l’observation d’un lieu précis. L’ajout de Google Maps facilite la lisibilité de l’information, le repérage du lieu et une carte, si le besoin est, pour s’y rendre physiquement.

Les créateurs de Google Earth prévoient révolutionner le monde de la cartographie et le regard sur notre planète avec son logiciel. L’aspect collaboratif de Google Earth amène l’utilisateur à fournir des images, des photos, des panoramas, des vidéos dans le but de documenter les cartes proposées. Il est même intéressant d’y tracer un parcours pour avoir un regard sur les éléments qui s’y trouvent. Enfin, ce logiciel peut maintenant être intégré à son compte Google et il permet l’accès à ce logiciel sur les postes mobiles et de n’importe quel ordinateur.

Applications de Google Earth en classe

Guide d’utilisation de Google

Utilisation de Google Earth

Active History présente différentes applications de Google Earth en classe d’histoire

Voyage virtuel – Blogue pour appliquer Google Earth en classe d’histoire

Créer ses propres cartes Google Earth

MyMaps ! Il s’agit d’un outil permettant de créer ses propres cartes en ajoutant des repères, des lignes ou des polygones… une mini-application SIG (Système d’Information Géographique) à la portée des élèves de cycle 3 !

Pedagogy in Action

Producing maps with Google Earth

Visionner des cartes

http://artic.ac-besancon.fr/svt/tice/SIG/google-earth/brgm-1m.htm

Blogue Google Earth

http://fausse-piste.net/piste1/spip.php?rubrique10

http://www.gearthblog.com/

http://bbs.keyhole.com/ubb/ubbthreads.php/Cat/0

http://googleearthuser.blogspot.com/

Blogues pour enseignant en géographie

http://www.google.com/educators/geo.html

http://www.google.com/educators/activities.html

http://www.google.com/educators/p_earth_discovery.html

Séquences pédagogiques pour Google Earth

http://histgeo.discip.ac-caen.fr/gearth/pedagogie.htm

 

Atlas historiques

L’Atlas historique est un outil de référence cartographique essentiel en histoire. Le Centre collégial de développement de matériel didactique (CCDMD) offre un atlas historique pourvu d’une multitude de cartes thématiques facilitant l’apprentissage de l’histoire. L’intérêt des cartes pour les enseignants et les élèves se situe dans un outil original et visuel qui privilégie la compréhension des faits historiques. Les cartes sont un apport visuel intéressant pour faire observer l’évolution historique d’un territoire à différentes époques. Les cartes favorisent aussi la mise en relation des faits en rapport avec le territoire. Un autre aspect intéressant de cet atlas est l’utilisation de différentes projections cartographiques pour représenter certaines réalités sociales. L’élève n’est pas toujours un planisphère pour se représenter le monde. L’outil est un atout pour l’étude des grandes périodes historiques, l’histoire des colonies, du Canada et du monde contemporain. Les lacunes demeurent dans l’histoire amérindienne et méso-américaine.

Les auteurs de l’Atlas historique utilisent l’outil dynamique Chronos qui privilégie la construction des apprentissages. Cet outil n’est disponible qu’aux institutions collégiales. Les cartes de l’Atlas historique sont cependant des outils qui maintiennent la philosophie de « la réflexion sur les rapports chronologiques entre des faits historiques ». Elles sont offertes en trois formats : carte thématique, carte muette et fond de carte. Leur usage s’adapte à diverses situations d’apprentissage. Le site est facile d’utilisation grâce à l’organisation en ordre alphabétique ou chronologique et à l’aide de la recherche par mot-clé.

Un autre Atlas historique qui mérite notre attention est celui de Guillaume Balavoine. Cet atlas complète la première avec ses 155 cartes sur l’histoire mondiale contemporaine. Ses archives offrent des repères utiles à une meilleure compréhension du monde contemporain. Les nombreux fonds de carte permettent un enseignement plus dirigé en classe. Il demeure que les cartes se centrent davantage sur les continents européens, asiatiques et africains. Elles offrent cependant un support visuel intéressant pour l’histoire occidentale ou contemporaine. Le cours monde contemporain peut aussi aller y puiser de nombreuses ressources.

Le Québec géographique

Le Québec géographique est le portail de l’information géographique du Québec. L’utilisateur découvre d’abord des notions de base en géographie. Les pages didactiques le familiarisent avec l’information géographique, la cartographie, les images satellites, le positionnement, référence et la géomatique. Quelques petits vidéos accompagnent certaines de ces pages.

L’utilisateur peut se lancer à la découverte du Québec en images ou en consultant l’Atlas Québec ou avec un localisateur qui conduit vers des bases de données de différents ministères québécois. L’Atlas Québec présente une vue d’ensemble du Québec à l’aide de différents thèmes dotés d’une carte interactive. De plus, chacune des sections a un onglet qui présente les sources des données, une légende, des fiches mettant en valeur certains secteurs et des liens vers d’autres ministères. L’Atlas du Québec fournit des fonds de carte imprimables.

Les intentions didactiques de ce portail sont excellentes, mais il demeure que le site est difficile à naviguer. Le portail dirige vers différents liens et il est difficile de reconnaître où l’utilisateur est rendu dans ses recherches. Les cartes interactives ne sont pas faciles à modifier d’autant plus qu’il n’est pas facile de repérer l’information précise recherchée. Le Portail géographique aurait avantage à se mettre à l’heure du Web 2.0 et devenir un site pédagogique plus que didactique. Le portail est pourvu de sources riches et diversifiées, mais sa navigation difficile peut décourager son utilisateur.

[1]Horman, Christoph (2010). Views of the Earth, artificial images of our real planet http://earth.imagico.de/

[2] Google Earth, http://fr.wikipedia.org/wiki/Google_Earth (Consulté le 20 novembre, 2010)

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s